Analyse
Nouvelles en bref il y a 12 ans - dimanche 13 février 2005

Que s'est-il passé du 7 au 11 février 2005 ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions...

Variations du cours du 7 au 11 février 2005

· L’offre d’Almanij (83,95 EUR; +1,4 % ; conservez) sur KBL a été clôturée le 14/02. Si vous détenez encore des KBL, vendez les en bourse car Almanij n’est pas obligé de réouvrir l’offre et souhaite radier KBL de la bourse.
· Dexia (17,83 EUR; +1,9 %) semble avoir connu une bonne année 2004, notamment en financement public. Les résultats devraient encore s’améliorer, e.a. aux USA et en Italie. Achetez.
· DaimlerChrysler (35,70 EUR; -0,7 %) a soufflé le chaud (Chrysler) et le froid (Mercedes) en 2004 et a bien du mal à assurer une croissance rentable. L’arrivée attendue de nouveaux modèles pourrait néanmoins être un premier pas. Conservez.
· Unilever (51,35 EUR; -0,8 %) confirme ses difficultés : le bénéfice par action 2004 perd 32 %. Le groupe simplifiera sa structure mais la partie n’est pas gagnée et la concurrence est forte. N’achetez pas.
· Danone (72,45 EUR; +0,6 %) publie un résultat 2004 solide, bien qu’en baisse (charge exceptionnelle) et prévoit pour 2005 une croissance du chiffre d’affaires et de la rentabilité. Conservez.
· UBS (104,60 CHF; +5,1 %) arbore un résultat 2004 meilleur que prévu, augmente son dividende et prévoit de nouveaux rachats d’actions. Il devrait en outre se renforcer en gestion de fortune. Achetez.
· Société Générale (81,60 EUR; +5,6 %) surprend agréablement avec un bénéfice par action 2004 en hausse de 26 %. Tous les métiers y ont contribué mais la banque d’investissement est la plus rentable. Le dividende progresse de 32 %. Achetez.
· Cisco (17,70 USD; -1,1 %) publie des résultats trimestriels conformes aux attentes, mais avec un chiffre d’affaires en deçà des prévisions. N’achetez pas.
· Pfizer (25,15 USD; +3,8 %) est sur la défensive suite aux doutes quant à la toxicité du Celebrex et vu la perte prochaine de plusieurs brevets. Il prévoit un plan stratégique qui devrait passer par une réduction des effectifs. Conservez.

 

Partagez cet article