Analyse
Schneider il y a 12 ans - lundi 21 février 2005

L’équipementier électrique français a consenti de beaux efforts pour améliorer sa rentabilité.

Cours au moment de l'analyse : 58,85 EUR

Croissance rentable

L’équipementier électrique a vu son bénéfice par action gagner 32 % en 2004, à 2,56 EUR, et son chiffre d'affaires croître de 18 %. Les efforts consentis pour améliorer la rentabilité (économies dans la logistique et dans le personnel) ont porté leurs fruits. Et les actionnaires ne sont pas laissés pour comptes : le dividende brut passe de 1,10 à 1,80 EUR. Pour l’avenir, dans le cadre de son plan d'entreprise lancé récemment, Schneider délocalisera davantage encore d’activités vers les pays émergents (p. ex. nouveaux centres de recherches en Chine et en Inde) et sabrera encore dans le personnel en France. La part de ces pays, plus dynamiques, dans l’activité du groupe pourra donc s’accroître (déjà 27 % du chiffre d’affaires). Au niveau des produits, l’accent est mis sur les automatismes du bâtiment, l’alimentation sécurisée et les capteurs pour machines.

Schneider a trouvé la voie de la croissance rentable et partage avec ses actionnaires les liquidités qu'il génère. Ceci limite le danger de le voir les utiliser à des acquisitions risquées. Nous relevons notre prévision de bénéfice par action pour 2005 (tenant compte des normes IFRS) à 4,20 EUR (contre 4 auparavant). Action correctement évaluée. Achetez.

Schneider (gras/base 100) a des chances de renforcer son avance sur l'indice européen DJ Stoxx 50 (fin).

Partagez cet article