Analyse
Northern Investors Company il y a 12 ans - jeudi 23 juin 2005

Le fonds dont l’actif est constitué principalement de PME anglaises non cotées a clôturé son exercice fin mars.

Faible décote

Northern Investors Company (NIC), le fonds dont l’actif est constitué principalement de PME anglaises non cotées, a clôturé son exercice (fin mars) sur une valeur nette d’inventaire de 953,4 pence par action, soit une légère hausse de 0,6% par rapport à l’exercice précédent. Si ce résultat est loin des performances enregistrées par le passé, plusieurs éléments peuvent expliquer cette timide performance. Tout d’abord, force est de constater que les investissements ont été moins fructueux que les années précédentes. Ensuite, il faut souligner que le fonds a annoncé au titre de son exercice 2005 un dividende juteux de 21 pence par action, en hausse de 10,5 % par rapport à l’an dernier. Enfin, NIC s’est montré très actif sur le plan des investissements. Le fonds a ainsi acquis pas moins de 10 nouvelles participations dans des sociétés telles que CGI Group (un fabricant de verre de sécurité et coupe-feu) ou encore LEDA Holdings (une agence de recrutement temporaire). NIC a du reste aussi renforcé ses engagements dans 15 projets existants. Au final, le fonds aura investi cette année pas moins de 10,8 millions GBP, soit 90 % de plus que l’an dernier. Autant d’investissements qui n’ont assurément pas encore livré tout leur potentiel de rendement. Toutefois, à court terme, les perspectives sont plus mitigées. L’économie britannique semble ainsi amorcer une période de ralentissement avec un marché immobilier et des ventes grand public qui trahissent des signes de faiblesse. De plus, plusieurs entreprises qui font partie du fonds évoquent un climat d’affaires difficile.

Si le portefeuille de participations de NIC reste bien diversifié, nous devons toutefois noter qu’au cours actuel, la décote (différence entre le cours du fonds et sa valeur nette d’inventaire) ne dépasse plus les 3 % alors que la moyenne historique se situe aux alentours de 15 %. Depuis notre premier conseil d’achat, le fonds a ainsi vu son cours s’apprécier de 16,6 %. Dividendes compris, le rendement s’élève même à 19,1 %. Compte tenu des perspectives mitigées de l’économie britannique à court terme, nous vous conseillons donc d’empocher vos gains. Vendez.

Partagez cet article