Analyse
ABN Amro il y a 12 ans - jeudi 14 juillet 2005

Qu'en est-il de l'OPA de la banque néerlandaise sur la banque italienne Banca Antonvenata ?

Cours au moment de l'analyse : 20,85 EUR

L'OPA court à l'échec

ABN Amro a lancé en avril une OPA sur la neuvième banque italienne Banca Antonveneta dont il détient actuellement presque 30 %. Mais l’opération court à l’échec.
Suite à la contre-offre de la Banca Popolare Italiana, aux recours juridiques engagés et au faible enthousiasme de la Banque nationale d’Italie, l’offre du banquier néerlandais s’enlise : ABN Amro n'a récolté que 4 % des titres en circulation.
Cet échec serait un sérieux revers dans sa stratégie d’expansion internationale. Le néerlandais misait en effet sur l’Italie : outre sa participation dans Banca Antonveneta, il détient aussi 9 % de la cinquième banque du pays : Capitalia. De plus, pour ses autres pays cibles (Allemagne et USA), où des opportunités persistent, un tel échec ne le mettrait pas en position de force dans les négociations.
Néanmoins, ABN Amro a eu la bonne idée de ne pas encore surenchérir (son offre était déjà généreuse) et les actionnaires n’auront pas tout perdu : s’il cède sa participation dans Banca Antonveneta, ABN Amro utilisera le produit de la vente pour procéder à un rachat d’actions.
Pour les actionnaires, la meilleure solution serait encore le rachat d’ABN Amro par un tiers, mais aucun espoir ne se profile à l’horizon dans l’immédiat.

Dans l’attente, le titre étant bon marché et vu l’espoir de rachat d’actions, vous pouvez à nouveau acheter.

Partagez cet article