Analyse
Electrabel il y a 12 ans - jeudi 11 août 2005

Longtemps attendue, Suez fait enfin son offre sur Electrabel.

Cours au moment de l'analyse : 417.60 EUR

322 EUR + 4 actions Suez

Après des années de spéculation, le français Suez a enfin lancé son offre sur les 49,92% qu’il ne possédait pas encore dans l’électricien Electrabel.
A la mi-septembre, Suez offrira 322 EUR et 4 actions Suez pour chaque action Electrabel détenue, soit 421,6 EUR sur base du cours actuel de Suez. Un plus haut historique proche des sommets atteints en 1999 lorsque les spéculations faisaient alors déjà rage sur un rapprochement entre Electrabel et son principal actionnaire Tractebel (déjà contrôlé par Suez).
L’opération constitue, selon nous, une excellente affaire pour les actionnaires d’Electrabel. En dépit du beau rendement offert par son dividende (celui de Suez est moindre compte tenu de la double imposition qui frappe les dividendes des sociétés étrangères), nous considérions, en effet, l’action nettement mieux valorisée que ses concurrents et comme déjà chère depuis la mi-mai, lorsque le cours avoisinait les 370 EUR. D’autant plus que la dégradation du profil de risque d’Electrabel qui accompagne logiquement le processus de libéralisation du marché nous paraît s’accélérer. Sur les 6 premiers mois de l’année, les ventes ont ainsi reculé de 7% sur le marché belge. C’est beaucoup ! Et aujourd’hui, si le groupe parvient toujours à plus que compenser par ses développements à l’étranger et ses activités de trading (achat-vente), il lui faudra probablement redoubler d’énergie dans les années à venir. Les ambitions du duo franco-britannique Gaz de France-Centrica qui vient, le mois dernier, de prendre le contrôle du deuxième producteur d’électricité belge SPE (10% de la production) risque en effet d’égratigner sérieusement la toujours très rentable position du groupe sur son marché domestique.

Afin d’éviter les frais de courtage, attendez l’offre. Le règlement de l’opération est prévu pour début novembre. D’ici là, la valeur d’Electrabel sera composée à ±80% de cash et restera donc assez stable. Conservez.

 

Partagez cet article