Analyse
Nouvelles en bref il y a 12 ans - lundi 22 août 2005

Que s'est-il passé du 15 au 19 août 2005 ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions...

Variations de cours du 15  au 19 août 2005

· Agfa-Gevaert (-3,4 %; 21,94 EUR) publie des résultats mauvais mais sans surprise. La poursuite de la pression sur les prix dans la division Healthcare est cependant peu rassurante. Nous réduisons à nouveau nos estimations bénéficiaires. Action chère. Les spéculateurs peuvent conserver en espérant un démantèlement prochain du groupe. Les autres : vendez.
· Deceuninck (-2,4 %; 25,50 EUR) a réalisé un premier semestre un peu plus mauvais que prévu. Le second devrait être meilleur mais nous rabaissons tout de même nos estimations bénéficiaires 2005 à 1,12 EUR par action. Action chère, d’autant que les prix du PVC pourraient repartir à la hausse. Néanmoins, vu le possible désengagement des actionnaires familiaux, conservez à titre spéculatif.
· Fortis (-0,4 %; 23,85 EUR) débourse pour le rachat de Disbank un prix en ligne avec ce qui avait été prévu et prend ainsi pieds à bon compte sur l’intéressant marché turc. Achetez.
· Ciba Specialty (-2 %; 77,30 CHF) est toujours en difficultés : son bénéfice par action perd 6 % au deuxième trimestre (sur base comparable) et le coût des matières premières augmente plus vite que le chiffre d'affaires. La restructuration pèse mais les économies devraient être substantielles. Une décision relative à la division textile devrait tomber bientôt. Nous tablons sur des jours meilleurs. Titre bon marché. Achetez.
· Zurich Financial Services (-0,3 %; 231,80 CHF) poursuit son redressement : son bénéfice gagne 21 % au premier semestre. La restructuration se poursuivra ces prochains mois, avant une possible reprise des acquisitions. Un point important pour la croissance. Action bon marché. Achetez.
· Merck (-8,1 %; 28,06 USD) fait appel d'un jugement relatif au décès d'un consommateur de Vioxx, pour faire réduire l’amende. Titre correctement évalué mais risque élevé vu l'impact financier probable de la poursuite des démêlés judiciaires. Conservez.
· Adecco (-7,1 %; 61,05 CHF) a enregistré un mauvais résultat trimestriel dû à la morosité du marché français. Dans la foulée, Vedior (-3,8 %; 11,74 EUR), également fortement exposé au marché français, a aussi accusé le coup. Toutes deux sont correctement évaluées. Conservez.

Partagez cet article