Analyse
Hilton il y a 12 ans - lundi 19 septembre 2005

Le résultat semestriel est un peu faible, mais les perspectives sont bonnes pour le reste de l'année.

Va-t-on vers une scission ?

Le résultat semestriel est un peu faible, mais les perspectives sont bonnes pour le reste de l'année.
Action bon marché.
ACHETEZ.

Si le bénéfice par action du premier semestre a perdu 6 % (à 9,6 pence), c’est dû à la hausse des charges fiscales. Avant impôts, il est stable. Et dans l’activité hôtellerie, malgré de piètres résultats au Royaume-Uni, il progresse de 11 %.
Pour les résultats futurs de l’hôtellerie, la direction est confiante : l’impact des attentats de Londres est limité et tant les taux de remplissage que les prix sont à la hausse depuis quelques mois. En outre, le groupe a vendu certains hôtels (mais continue à les exploiter en tant que locataire) et dégagé ainsi de copieuses liquidités, dont une partie sera distribuée aux actionnaires (rachats d’actions ou dividende exceptionnel). De notre côté, pour l’ensemble du groupe, nous prévoyons un bénéfice par action de 19,25 pence en 2005 et de 21,5 pence en 2006.
Par ailleurs, dans le secteur des jeux et paris, seconde activité du groupe (2/:3 des profits), la tendance est au rapprochement des différents acteurs (p.ex. William Hill a racheté Stanley Leisure). Dans ce contexte, vu la très bonne marche de l'activité hôtelière et le peu de synergies qui existe entre les deux activités, une scission du groupe n’est pas à exclure, même si la direction ne prévoit rien à court terme.

Cours au moment de l'analyse : 301,25 pence

Depuis notre conseil de vente (08/04), Hilton (gras/base 100) a fait moins bien que le DJ Stoxx 50 (trait moyen) et que le secteur mondial de l'hôtellerie (trait fin). La tendance devrait maintenant s’inverser.

Le groupe britannique HILTON exploite les hôtels du même nom et est présent dans les jeux et paris avec Ladbrokes.

Partagez cet article