Analyse
Medion il y a 11 ans - jeudi 15 septembre 2005

Si le groupe allemand d'électronique grand public a enrayé la chute de ses ventes, il doit encore améliorer sa rentabilité.

Résultats et perspectives incitent à la prudence

Si le groupe a enrayé la chute de ses ventes, il doit encore améliorer sa rentabilité. Ce ne sera peut-être pas simple à court terme, mais la direction est confiante pour le plus long terme. Action correctement évaluée.
CONSERVEZ.

Le résultat du deuxième trimestre est mitigé.
Après deux trimestres de forte chute, le chiffre d’affaires enregistre une timide hausse (+1,8 %), mais avec de grandes disparités entre les différents pays que cible le groupe : en Allemagne, son principal marché, les ventes ont bondi de pas moins de 16 %, mais à l’étranger, la morosité se poursuit (elles ont perdu 18%).
Et cette légère hausse n’a pas empêché la rentabilité de se dégrader sensiblement. En raison d’importants coûts logistiques, la société a ainsi dégagé un bénéfice opérationnel limité à 6 millions d’euros, contre 12,7 millions sur la même période en 2004.
Pour l’avenir, la direction garde néanmoins bon espoir. Sa confiance est notamment basée sur les bonnes perspectives de vente des écrans LCD et des systèmes de navigation mobile.
Mais, à court terme, la prudence est de mise car en Allemagne, les consommateurs freinent leurs dépenses, face à l’incertitude à l’approche des élections et suite au coût élevé du pétrole.

Cours au moment de l'analyse : 12,32 EUR

Medio est une société allemande qui vend de l'électronique grand public au travers de la grande distribution.

Partagez cet article