Analyse
Offre de Suez sur Electrabel il y a 12 ans - mardi 11 octobre 2005

L'offre ô combien commentée a débuté le 10 octobre.

Nous vous conseillons d’y participer et en résumons encore une fois pour vous les modalités :

· L’offre courra jusqu’au 7 novembre à 16 heures. Si, au terme de l’offre, Suez détient au moins 90 % des actions Electrabel, il sera légalement tenu de rouvrir l’offre. Pour l’instant toutefois, il n’est pas prévu qu’une éventuelle offre de reprise – ou squeeze out – suive. Autrement dit, il n’est pas encore  question de radiation des actions.

· Chaque action Electrabel, avec les coupons n°17 et suivants attachés, vous donnera droit à un montant en liquide de 323,56 euros plus quatre actions Suez. Ces actions donneront aussi droit automatiquement à des strips VVPR de Suez, à moins que vous n’y renonciez explicitement. Vous pourrez faire inscrire vos actions Suez à votre nom, les placer sur un compte-titres ou les recevoir matériellement sous forme de certificats CR. Ceux-ci seront livrés au plus tard trois mois après la clôture de l’offre. Selon le prospectus, les mêmes modalités devraient également être d’application pour la livraison des strips VVPR de Suez.

· L’offre ne porte pas sur les strips VVPR existants d’Electrabel. Si vous souscrivez à l’offre et détenez de tels strips, vous pouvez donc les… jeter à la poubelle. Ils n’ont plus de valeur. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, les strips VVPR d’Electrabel valaient encore près de 3 euros avant l’annonce de l’offre et ont perdu la quasi-totalité de leur valeur par la suite.

· Normalement, la participation à l’offre ne devrait rien vous coûter. Si, toutefois, votre intermédiaire financier devait vous réclamer des frais, adressez-vous plutôt, du moins si vous possédez les titres « en vif », aux banques-guichets. Il s’agit dans ce cas de la Banque Degroof, de Dexia Banque, de Fortis Banque, d’ING et de Petercam.

Partagez cet article