Analyse
Alstom il y a 11 ans - lundi 28 novembre 2005

Le redressement est plus rapide que prévu et la structure financière s'améliore.

Enfin un peu de brio

Le redressement est plus rapide que prévu et la structure financière s'améliore. Nous réduisons le niveau de risque mais l'action reste chère.
VENDEZ.

Après 5 semestres de pertes et une quasi-faillite, Alstom renoue avec les profits au premier semestre 2005-06 (clôture annuelle le 31/03). Le bénéfice est supérieur aux attentes (0,99 EUR par action) et les objectifs de rentabilité pour l’ensemble de l’exercice sont légèrement relevés. C’est grâce au recul des charges financières et à de meilleures performances dans toutes les activités. Seule l’activité marine, en perte structurelle, reste à la traîne. Mais la conclusion récente d’un gros contrat pourrait faciliter sa cession prochaine. Une opération qui favoriserait encore la rentabilité et réduirait d’autant plus la dette, déjà revenue à un niveau plus acceptable suite aux cessions d’actifs imposées par la Commission européenne. Alstom s’est aussi soumis à une autre exigence de la Commission : la conclusion de partenariats stratégiques. Le dernier en date a été noué avec une filiale de l’italien Finmeccanica (trains à grande vitesse). Les perspectives sont plus favorables qu’il y a quelques mois, Alstom se montre confiant et prêt à verser à nouveau un dividende. Nous tablons sur un bénéfice de 3,3 EUR par action en 2005/06 et de 4 EUR pour 2006/07.

Cours au moment de l'analyse : 46,27 EUR

Partagez cet article