Analyse
Natuzzi il y a 11 ans - jeudi 24 novembre 2005

Pour refaire définitivement bonne figure sur le marché mondial du meuble, l’italien doit combattre la concurrence.

En lutte contre la concurrence

Pour refaire durablement bonne figure sur le marché mondial du meuble, l’italien doit combattre la concurrence en soutenant sa restructuration. Le résultat du troisième rimestre est déjà de bon augure.
Titre correctement évalué.
CONSERVEZ.

Après des pertes au premier premier semestre, Natuzzi a encore vu reculer son chiffre d’affaires au troisième trimestre (-11 % à 147 millions d’euros) mais a néanmoins dégagé un résultat opérationnel en équilibre. Un résultat encourageant que la société doit aux mesures de restructuration lancées en mai dernier. Pour rappel, ces mesures consistent surtout à réduire les coûts de production en Italie. Car le groupe souffre de la concurrence de pays comme la Chine ou la Roumanie, où la main-d’œuvre est bon marché. De plus, les taux de change défavorables et la hausse du coût de l’énergie empêchent tout redressement du chiffre d’affaires à court terme. La société se voit donc contrainte à poursuivre ses efforts vers une utilisation plus rationnelle de ses capacités de production. Le but : assurer une meilleure compétitivité de son offre haut de gamme, commercialisée sous la marque Natuzzi. Car pour l’heure, ce sont surtout les canapés de bas de gamme (Italsofa) qui soutiennent son activité.
Nous estimons la perte pour l'ensemble de 2005 à 0,22 EUR par action. Mais 2006 devrait permettre le retour aux bénéfices, avec environ 0,4 EUR par action.

Cours au moment de l'analyse : 7,33 USD

Natuzzi est un grand fabricant italien de salons et d’accessoires d’ameublement, qui a fondé sa réputation sur les canapés haut de gamme.

Partagez cet article