Analyse
Lafarge il y a 11 ans - jeudi 22 décembre 2005

Les avertissements sur résultats et les changements répétés à la tête du groupe ne sont guère rassurants pour les perspectives à court terme.

Prévisions bénéficiaires en danger

Les avertissements sur résultats et les changements répétés à la tête du groupe ne sont guère rassurants pour les perspectives à court terme.
Néanmoins, le titre est correctement évalué.
CONSERVEZ.

Bien que le chiffre d’affaires se soit apprécié de 8,2 % sur les 9 premiers mois de l’année, Lafarge reste en difficultés sur plusieurs marchés (e.a. l’Allemagne, l’Amérique du Nord, le Brésil, …) et est de surcroît confronté au problème des prix plus élevés de l’énergie et des transports. Au premier semestre, ses résultats avaient déjà été décevants : le bénéfice avait perdu 17,7 % par rapport à un an plus tôt. Ils avaient forcé le groupe à admettre que le bénéfice 2005 serait plutôt dans le bas de la fourchette des prévisions (hausse du bénéfice opérationnel de 6 à 8 % à périmètre et taux de change constants). A l’issue des 9 premiers mois, la direction a même déclaré qu’il sera difficile de réaliser ces prévisions. En outre, dès janvier 2006, le groupe accueillera encore un nouveau directeur général, le troisième en seulement trois ans !
Les nouvelles sont donc peu rassurantes, en tout cas pour le court terme, et font craindre de nouvelles mauvaises surprises.
Nous avons réduit nos prévisions de bénéfice par action à 5,72 EUR pour 2005 et à 6,11 EUR pour 2006. Pour 2007, nous tablons sur 6,43 EUR.

Cours au moment de l'analyse: 75,80 EUR

Partagez cet article