Analyse
CS Groupe il y a 11 ans - mercredi 15 février 2006

Le banquier dégage de bons résultats et entame une lucrative réunification.

Changement de conseil

Le banquier dégage de bons résultats et entame une lucrative réunification. Mais il se montre, à notre avis, trop timide dans son essor à l’étranger. Le titre est bon marché.
ACHETEZ.

Si la hausse du bénéfice par action 2005 se limite à 7,7 %, c’est dû notamment à des charges non récurrentes (procès, changement du traitement comptable des stock options). Hors charges non récurrentes, elle est de 27 % et reflète les prouesses de toutes les activités ainsi que la faiblesse des provisions (pour pertes sur crédits). Le dividende augmente quant à lui de 25 %, à 2 CHF brut.
Quant aux perspectives, leur bonne qualité est confirmée : d’une part la filiale d’assurance Winterthur devrait enfin être introduite en Bourse (fin juin) et d’autre part les activités de banque d'investissement seront réintégrées au groupe, ce qui devrait générer de nouveaux profits (même si les attentes de CS à ce niveau nous paraissent exagérées : il compte d’ici 2008 sur une économie annuelle de 0,53 CHF par action avant impôt et sur des synergies de revenus de 1,07 CHF par action). 
Cependant, dans son développement à l'étranger (surtout en Asie), le groupe se montre trop peu agressif par rapport à ses concurrents (dont UBS).
Nous tablons sur un bénéfice par action de 6,18 CHF en 2006 (charges de restructuration incluses) et de 6,03 CHF en 2007 (sans Winterthur).

Cours au moment de l'analyse : 78,00 CHF

CS Groupe est le deuxième banquier suisse. Il propose des services de banque de détail et privée (surtout en Suisse) et de banque d'investissement (surtout aux Etats-Unis).

Partagez cet article