Analyse
Quick il y a 11 ans - vendredi 17 mars 2006

Le restaurateur a de nouveau la pêche et bénéficie d’une situation financière saine.

Expansion accélérée

Le restaurateur a de nouveau la pêche et bénéficie d’une situation financière saine, ce qui lui permet de donner un coup d'accélérateur à son expansion. L'action est chère, mais le groupe est une proie possible.
CONSERVEZ.

En 2005, les ventes ont gagné 5,5 % et le bénéfice par action a quasi doublé, à 1,41 EUR. Le dividende monte quant à lui de 20 % à 0,45 EUR net. Grâce aux restructurations des dernières années, le spécialiste des hamburgers a su renverser la vapeur et est à nouveau paré pour de nouvelles expansions. Il ouvrira cette année 12 à 15 restaurants, répartis en France et en Belgique, (contre 8 ouvertures et 3 fermetures en 2005). En collaboration avec Carestel, il exploitera des fast-food dans les aéroports européens (un établissement vient d’ouvrir à Zaventem), le long des autoroutes belges et sans doute aussi dans les gares. Ces prochaines années, il ouvrira une centaine de points de vente franchisés en Afrique du Nord (Maroc, Algérie, Tunisie) et au Moyen-Orient (Turquie, Libye, Arabie Saoudite). Chine, Russie et Espagne sont aussi en ligne de mire et l’acquisition de chaînes existantes n’est pas à exclure. Pour 2006, Quick escompte une hausse des ventes de 4 à 5 % et un progrès du bénéfice opérationnel de 5 %. Nous baissons quant à nous légèrement nos prévisions de bénéfice par action à 1,48 EUR pour 2006 (contre 1,54 auparavant) et à 1,57 EUR en 2007 (contre 1,64).

Cours au moment de l'analyse : 26,96 EUR

Quick est exploitant belge de fastfoods  tant en gestion propre que sous franchise. 

Partagez cet article