Analyse
VPK Packaging il y a 11 ans - jeudi 23 mars 2006

Comme 2005, 2006 sera assez pénible, mais dès 2007, les marges devraient bien se reprendre.

2006 sera une année de transition

Comme 2005, 2006 sera assez pénible, mais dès 2007, les marges devraient bien se reprendre.
Action correctement évaluée.
CONSERVEZ.

2005 fut difficile : si le chiffre d’affaires a gagné ±14 %, grâce aux acquisitions et à la hausse des participations dans les filiales, le bénéfice est divisé par deux, à 1,31 EUR par action (nous attendions 1,40). Le dividende est toutefois maintenu à 0,3825 EUR net. Le recul du bénéfice est dû à la hausse de prix des matières premières et de l’énergie, que VPK n’a pas pu répercuter sur ses prix de vente, vu les surcapacités du secteur. Et 2006 risque d’être similaire. Car même si les mouvements de consolidation connus dans l’industrie du papier et la hausse de la demande en ce début d’année font grimper le prix du papier, il faudra quelques mois avant que VPK ne puisse répercuter ces hausses sur le prix de ses emballages, alors que le prix de l’énergie grimpe toujours. Mais VPK compte sur une amélioration en 2007. Il investit toujours et étend ses capacités de production sur les marchés de croissance de l’Europe de l’Est (e.a. sa nouvelle chaîne de carton ondulé lancée fin 2005 en Pologne). Il a aussi récemment acquis 4 fabriques d’enveloppes, (Luxembourg, Pologne, Tchéquie et Norvège). Nous tablons sur un bénéfice par action de 1,44 EUR en 2006 (contre 1,56 auparavant) et de 2,76 EUR en 2007, grâce au redressement attendu des marges.

Cours au moment de l'analyse : 28,60 EUR

VPK Packaging est un groupe belge, actif dans 10 pays, qui recycle le papier pour fabriquer du carton, du carton ondulé, des tubes en carton, des cornières …

 

Partagez cet article