Analyse
Conseils en bref il y a 11 ans - dimanche 9 avril 2006

Que s'est-il passé du 3 au 7 avril 2006 ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions...

Variations de cours entre le 3 et 7 avril en devise locale

ADIDAS (+1,8 %; 166,27 EUR)  • Vendez
Le groupe a revu à la hausse des prévisions de croissance des ventes d’articles de football, grâce à la coupe du monde. Le cours en a immédiatement profité. Nous relevons notre prévision de bénéfice par action 2006 à 9,00 EUR. Pour 2007, nous la maintenons à 11,1 EUR. Mais l’action est chère.

CORUS (+1,7 %; 89,5 p.)  • Conservez
Les actions vont être regroupées. Contre cinq actions détenues, les actionnaires recevront une action nouvelle.

DAIMLERCHRYSLER (-0,5 %; 47,18 EUR)  • Conservez
Le groupe poursuit son recentrage sur ses activités automobile : il réduira sa participation dans EADS, ce qui lui rapportera une plus-value d'environ 1 EUR par action.

EADS (-8,3 %; 31,88 EUR)  • Vendez
Le français est laissé à l’écart du mouvement de consolidation de son secteur par le rapprochement  Alcatel / Thales. Mais, selon nous, ce n’est que partie remise. L’action est chère.

GIMV (+2,9 %; 46,94 EUR)  • Achetez
Après avoir cédé un peu plus tôt dans l’année ses intérêts dans l’allemand Konrad Hornschuch, la société d’investissements vient de vendre sa participation dans le britannique Food Partners (sandwiches emballés pour le marché du catering au Royaume-Uni). Une vente qui a sur la valeur intrinsèque un impact positif de 0,13 EUR par action, ce qui la porte à un peu plus de 50 EUR.

LAFARGE (+1,0 %; 94,45 EUR)  • Conservez
En réponse à l’opposition d’un certain nombre d’actionnaires minoritaires, le français a relevé son offre (au départ assez chiche) sur sa filiale à 53,2 % Lafarge North America. Il offre à présent 82 USD par action (contre 75 USD auparavant).

LAGARDERE (+3,5 %; 66,70 EUR)  • Vendez
Le groupe français poursuit son recentrage sur les médias et cèdera progressivement la moitié de sa participation dans EADS, mais il ne paiera pas à cette occasion de dividende exceptionnel.

SAP (+3,1 %; 184,90 EUR)  • Vendez
Le groupe estime que sa croissance interne sera supérieure à celle de la concurrence. Mais le titre est cher.

TOTAL (+1,5 %; 220,90 EUR)  • Conservez
La filiale chimique Arkema, déficitaire, sera introduite en Bourse. Une bonne chose selon nous, mais l’impact sur les résultats sera limité.

Partagez cet article