Analyse
KPN il y a 11 ans - mercredi 12 avril 2006

Le cours de l'opérateur télécom est soutenu par les spéculations.

Le cours est dopé par les spéculations de rachat.

Selon nous, le cours de l’action KPN reflète désormais davantage les spéculations sur un éventuel rachat que les perspectives intrinsèques du groupe. Nous préférons ne pas spéculer. Action chère.
VENDEZ.

Depuis le début de l’année, le cours de KPN se porte bien (+13% contre 5% pour l’Euro Stoxx 50). Pourtant, si les résultats au quatrième trimestre 2005 ont été solides, ceux-ci sont néanmoins loin d’être exceptionnels. Le bénéfice par action (+21%) a été dopé par des plus-values ainsi que par l’acquisition de l’opérateur mobile Telfort mais l’activité de téléphonie fixe reste très fragile (ventes et rentabilité toujours en forte baisse). Le néerlandais continue néanmoins de faire l’objet de rumeurs concernant son éventuel rachat. Et celles-ci se sont encore intensifiées depuis que l’Etat néerlandais a renoncé à son droit de s’opposer à une telle opération (abandon de sa « golden share »). Selon nous cependant, la taille non négligeable de KPN et son cours de Bourse qui nous semble désormais élevé seront des freins importants pour tout acquéreur potentiel. En outre, Telefonica qui en faisait partie, est maintenant très endetté après l’acquisition de l’opérateur mobile O2. Quant aux très actifs fonds d’investissements, l’émission récente de 1,25 milliards d’euros de dette remboursable par anticipation sous certaines conditions (notamment dans le cas où KPN se ferait racheter par endettement) risque également de freiner leurs ardeurs.

Cours au moment de l'analyse : 9,52 EUR

KPN est le premier opérateur télécom aux Pays-Bas. Il est aussi le 3e opérateur mobile en Allemagne et en Belgique respectivement avec ses filiales E+ et Base.

Partagez cet article