Analyse
Delhaize il y a 11 ans - vendredi 12 mai 2006

Le distributeur en termine avec la digestion de la reprise de Hannaford (en 2000) et a épongé ses dettes. Il peut à nouveau penser à l’expansion.

La tendance s’inverse en Belgique

Le distributeur en termine avec la digestion de la reprise de Hannaford (en 2000) et a épongé ses dettes. Il peut à nouveau penser à l’expansion. Action correctement évaluée.
CONSERVEZ.

Comme prévu, Delhaize affiche un beau rapport trimestriel. Le chiffre d’affaires gagne 11,3 % et le bénéfice 19,7 %, à 1,03 EUR par action. Aux USA (71,7 % du chiffre d'affaires), repositionnement et innovation commencent à porter leurs fruits. En Belgique (21,1 %), la tendance négative du chiffre d’affaires des trois précédents trimestres semble enfin inversée. Enfin, le cours du dollar (+9,1 % par rapport au premier trimestre 2005) a aussi donné son coup de pouce. Pour l’ensemble de l’année, le groupe confirme ses perspectives. De notre côté, compte tenu notamment du retour à la baisse du dollar, nous maintenons aussi nos prévisions de bénéfice par action à 4,35 EUR en 2006 et à 4,85 EUR en 2007. Delhaize continue à tout faire pour stimuler le chiffre d’affaires en Belgique. Ses supermarchés ouvrent plus tôt et il a inauguré son 100ème magasin Tom & Co. Cette chaîne de produits pour animaux, qui faisait il y a peu l’objet de projets de cession, fait apparemment à nouveau partie des activités de base (20 ouvertures en 2006). Par ailleurs, les rumeurs selon lesquelles Delhaize aurait l’intention de se retirer de la Tchéquie (98 magasins en perte), comme il l’a fait de la Slovaquie, ont été démenties.

Cours au moment de l'analyse : 56,45 EUR

Le distributeur belge Delhaize exploite plus de 2 600 magasins dans 8 pays : Belgique, Luxembourg, Allemagne, Grèce, Tchèquie, Roumanie, Indonésie et enfin les USA qui assurent plus de 70 % du chiffre d’affaires.

Partagez cet article