Analyse
Innogenetics il y a 11 ans - mercredi 24 mai 2006

Une fois de plus, les résultats trimestriels se sont avérés décevants.

Rentabilité aux abonnés absents

Au vu du mauvais premier trimestre, nous prévoyons désormais une perte par action de 0,65 EUR, contre 0,40 précédemment, pour 2006. Les chances de bénéfice en 2007 sont minces et l’action est chère.
VENDEZ.

Si le chiffre d’affaires a progressé de 12 % grâce à la division Diagnostics, la perte a elle encore augmenté (+ 12 %). Une nouvelle illustration, s’il en fallait encore une, de l’incapacité du groupe gantois à concilier croissance et rentabilité après 20 ans d’existence. Les frais augmentent ainsi de façon disproportionnée - en partie à cause de litiges en justice – alors que les moyens financiers fondent à vue d’œil, ce qui pourrait amener l’entreprise à solliciter ses actionnaires pour une nouvelle augmentation de capital. Des actionnaires qui pourraient toutefois perdre patience, d’autant qu’Innogenetics ne dit rien sur les revenus financiers à attendre suite au règlement de son litige avec TWT et à la commercialisation par Roche du test de diagnostic des septicémies Septifast. Le directeur exécutif se contente d’affirmer à cet égard qu’il atteindra bien un chiffre d’affaires de 68 millions EUR
(+ 40 % par rapport à 2005) en fin d’année.
Enfin, le départ du directeur financier est assurément révélateur du désarroi stratégique qui règne à la tête du groupe…

Cours au moment de l'analyse : 9,53 EUR

Société de biotechnologie gantoise développant un vaccin thérapeutique pour l’hépatite C ainsi que des tests diagnostiques moléculaires.

Partagez cet article