Analyse
Vivendi il y a 11 ans - lundi 22 mai 2006

Les affaires tournent bien et le groupe nourrit d’optimistes ambitions pour les cinq années à venir.

Rachat puis démantèlement ?

Les affaires tournent bien et le groupe nourrit d’optimistes  ambitions pour les 5 années à venir. Mais si une offre intéressante (+ de 33 EUR) surgissait, nous n’hésiterions pas. Dans l'attente, l'action reste correctement évaluée.
CONSERVEZ.

Un investisseur institutionnel, qui détient 4 % du capital, envisagerait une offre sur Vivendi, avec l’intention de le démanteler ensuite. Auquel cas, le britannique Vodafone se précipiterait sans doute sur la part restante de la filiale de téléphonie mobile SFR. L’offre ferait état de 33,5 EUR par action, soit 20 % de plus que le cours actuel, mais a été rejetée par le français. Il reste attaché à un modèle basé sur une complémentarité entre des activités de communication (téléphone, télévision, Internet) et des activités de contenu (film, musique, jeux). Pour son bénéfice opérationnel, il vise d’ici 2011 une croissance annuelle moyenne de 8 à 10 %. C’est loin d’être acquis à ce stade mais Vivendi n’en est pas moins actuellement en forme. Au premier trimestre et sur base comparable, son bénéfice a grimpé de presque 11 % et son chiffre d’affaires de 5 %. A noter en particulier, la performance de la filiale Maroc Telecom, dont le chiffre d’affaires a gagné 12 %, et la hausse de rentabilité du segment des jeux vidéo (3 % du chiffre d’affaires), avec le succès du jeu en ligne World of Warcraft.
Nos prévisions de bénéfice par action restent inchangées, à 2,00 EUR pour 2006 et 2,14 EUR pour 2007.

Cours au moment de l'analyse : 27,91 EUR

Vivendi est un groupe français actif dans les télécoms (SFR, Télécom Maroc) et les médias, y compris la musique et les jeux vidéo.

   

Partagez cet article