Analyse
Alcatel il y a 11 ans - lundi 17 juillet 2006

Les perspectives restent peu claires et l’avertissement sur résultats du partenaire américain n’arrange rien.

Nouvelles inquiétudes

Les perspectives restent peu claires et l’avertissement sur résultats du partenaire américain n’arrange rien. Même après la récente baisse de cours, l’action est chère.
VENDEZ.

L’américain Lucent, avec qui Alcatel devrait fusionner d’ici fin 2006, annonce pour le deuxième trimestre une baisse de 13 % de ses ventes par rapport à un an plus tôt. En cause, selon la direction : le ralentissement des dépenses des clients (suite à une vague de rapprochements entre opérateurs mobiles américains, leurs investissements ont été postposés) et, dans une moindre mesure, un repli des ventes en Chine.
Pour tenter de faire passer la pilule, la direction d’Alcatel confirme ses prévisions de résultats trimestriels et se veut rassurante quant à l’avancement de la fusion avec Lucent et aux synergies qu’elle en attend (0,60 EUR par action par an, avant impôt, d’ici 3 ans).
Mais il nous semble prudent de modérer cet optimisme. Car la forte ampleur de la baisse des ventes de Lucent pourrait aussi être due à des pertes de clients, suscitées par l’annonce de la fusion. De plus, chez Alcatel, le premier trimestre a été mauvais et les efforts de restructuration continus ne suffisent pas à redresser les marges, mises notamment sous pression par la concurrence asiatique.
Nous tablons sur un bénéfice par action (hors éléments non récurrents) de 0,64 EUR pour 2006 et de 0,75 EUR pour 2007.

Cours au moment de l'analyse : 8,85 EUR

Alcatel est un équipementier télécom français, parmi les leaders mondiaux. Son chiffre d’affaires provient pour 39,6 % des équipements vendus aux opérateurs de téléphonie fixe, 31,1 % des équipements de mobilophonie et 29,3 % de la vente d’équipements divers aux entreprises (réseaux, ...).

Partagez cet article