Analyse
Ciba il y a 11 ans - vendredi 18 août 2006

La situation de Ciba reste assurément perfectible mais le deuxième trimestre montre des signes encourageants.

Un deuxième trimestre encourageant

La situation de Ciba reste assurément perfectible mais le deuxième trimestre montre des signes encourageants. L’action est bon marché selon nous.
ACHETEZ.

Compte tenu de la récente publication de résultats trimestriels en sensible baisse pour plusieurs groupes actifs dans la chimie de spécialités, le groupe suisse Ciba réalise un deuxième trimestre satisfaisant. Le chiffre d’affaires des 3 activités conservées progresse globalement de 8% et le résultat opérationnel de 26%. Malgré des prix énergétiques et de matières premières élevés et la difficulté à procéder à des augmentations de prix de vente, la marge opérationnelle a en effet globalement progressé (9,2% pour le deuxième trimestre 2006 contre 7,9% en 2005) grâce aux mesures d’économies déjà prises dans le cadre du plan Shape ainsi qu’à la hausse des volumes vendus dans les divisions les plus rentables, à savoir «additifs pour plastiques » et « traitements de surfaces ».
Malgré cette amélioration, des progrès importants restent à accomplir, surtout au niveau de la division « traitement des eaux et du papier » dont la rentabilité a décliné. Les mesures annoncées fin avril devant aboutir d’ici 2009 à une économie récurrente de +/- 6,80 CHF/ action avant impôts sont donc indispensables. Leur coût est désormais chiffré à quelque 4,15 CHF/action avant impôts (étalé sur la période 2007-2008). Au total, ces mesures devraient permettre d’améliorer la marge opérationnelle du groupe de 1% supplémentaire en 2007 et 2008. Nous prévoyons un bénéfice par action, hors charges exceptionnelles de 4,69 EUR pour 2006 et de 5,22 EUR pour 2007.

Cours au moment de l'analyse : 72,50 CHF

Chimiste suisse spécialisé dans l’industrie plastique, les traitements de surfaces, de l’eau, du papier qui multiplie les plans de restructuration.

Partagez cet article