Analyse
Nouvelles en bref il y a 11 ans - lundi 21 août 2006

Que s'est-il passé du 31 juillet au 18 août ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions.

Variations de cours entre le 31 juillet et le 18 août 2006 en devise locale

BAYER (+3 %; 39,70 EUR) • Vendre
Bayer a diffusé deux communiqués décevants à propos du groupe Schering récemment repris. Cette reprise reste stratégiquement pertinente, mais l’action est devenue chère.

BOUYGUES (+1,6 %; 39,70 EUR) • Conserver
Le chiffre d’affaires a crû légèrement plus que prévu au 1er semestre grâce aux activités dans la construction. La division télécoms fait du sur place. Nous revoyons à la hausse nos prévisions pour 2006 et 2007. Action plus trop chère.

CISCO (+16,7 %; 20,86 USD) • Vendre
Le bénéfice par action du 4ème trimestre de l’exercice 05/06 a augmenté de 0,25 USD et la direction a revu ses prévisions à la hausse. Nous ferions de même, mais le cours tient déjà compte de ces nouvelles perspectives. Action trop chère.

CMB (+8,7 %; 26,26 EUR) • Vendre
Les résultats semestriels sont légèrement meilleurs que prévu. Du fait de la plus-value dégagée sur le transfert de deux contrats d’affrétage, nous reverrions nos prévisions pour 2006. Pour 2007, la flotte est déjà affrétée à 80 %. Pour la suite, nous sommes plus pessimistes. Action un rien trop chère.

COLRUYT (+4,6 %; 133,50 EUR) • Vendre
Depuis la publication des résultats annuels fin juin, le cours a gagné ± 10 %. Malgré les bonnes perspectives, action devenue chère.

EXMAR (-2,4 %; 24,00 EUR) • Vendre
Les résultats semestriels sont conformes à nos attentes, mais du fait de nouvelles plus-values et de reprises sur provisions, nous reverrions fortement à la hausse nos prévisions pour 2006. Un benefice par action proche du record de 2005 (1,79 EUR) paraît possible.

ICI (-0,3 %; 369,75 p.) • Vendre
Les résultats du 2ème trimestre ont été fortement influencés par les charges exceptionnelles générées par la vente de la division Uniqema. Les résultats des autres divisions sont satisfaisants. Du fait de la hausse du cours (rationalisation réussie), action chère.

ING (+4,1 %; 33,08 EUR) • Acheter
Le bénéfice par action a augmenté de 29 % au 2ème trimestre, grâce surtout aux assurances. Action restant bon marché.

INNOGENETICS (-1,2 %; 8,88 EUR) • Vendre
Le deuxième trimestre est à nouveau déficitaire (-0,15 EUR par action). Les liquidités fondent et il faudra sans doute une nouvelle augmentation de capital cette année encore. Action chère.

Partagez cet article