Analyse
Compass il y a 11 ans - jeudi 28 septembre 2006

La situation s’améliore. Reste à la nouvelle direction à mettre tout en œuvre pour redresser durablement la rentabilité.

Redressement amorcé

La situation s’améliore. Reste à la nouvelle direction à mettre tout en œuvre pour redresser durablement la rentabilité.
Action bon marché.
ACHETEZ.

A l’issue de l’exercice 2005-06 (clôture le 30/09), le britannique fait part de premières estimations. Depuis la cession, en juin, de SSP (surtout actif en Europe dans la restauration de concessions : aéroports, gares, etc.), l’Amérique du Nord est le principal marché du groupe (près de 50 % de son activité). Et au second semestre de l’exercice, les résultats y sont restés bien orientés. Quant au Royaume-Uni et à l’Europe continentale, après quelques exercices difficiles, les performances semblent se stabiliser, voire s’améliorer légèrement. Tout semble donc indiquer que l’exercice 2005/06 aura été une année charnière. Comme son concurrent Sodexho a dû le faire avant lui, Compass, confronté tout autant aux conséquences d’une croissance mal maîtrisée, doit se concentrer désormais à l'amélioration de sa rentabilité. La nouvelle direction, installée en juin dernier, pourrait, selon nous, annoncer bientôt de nouvelles réductions de coûts, notamment au Royaume-Uni où la forte dégradation nécessite une profonde restructuration. Selon la direction, les mesures de redressement de la rentabilité pèseront sur la croissance des ventes à court terme. Nous tablons sur un bénéfice par action de 14,30 pence pour 2005/06 et de 15,70 pence pour 2006/07.

Cours au moment de l'analyse : 269,25 pence

Les deux leaders du secteur du catering, Compass (en gras, base 100) et Sodexho (trait fin), ont connu les mêmes déboires. A présent que ses perspectives s’améliorent, Compass devrait, selon nous, rattraper son retard.

Le britannique Compass fournit aux quatre coins du monde des repas aux collectivités (entreprises et administrations; écoles, hôpitaux et maisons de repos; …). Il partage la position de leader mondial de son secteur avec le français Sodexho.

Partagez cet article