Analyse
Omega Pharma il y a 10 ans - lundi 6 novembre 2006

Le distributeur belge de médicaments met le prix fort pour faire son entrée dans les pays de l’Est.

En route vers l’Est

Le distributeur belge de médicaments met le prix fort pour faire son entrée dans les pays de l’Est. Action chère.
VENDEZ.

Omega s’offre l’autrichien Bittner Pharma, actif dans les pays de l’Est dans les médicaments sans ordonnance (OTC). Une acquisition qui comptera pour 5 % de son chiffre d’affaires estimé pour 2006, mais qu’il paie cher. Car, vu les frais marketing à consentir selon nous pour développer la filiale, il pourra difficilement maintenir sa rentabilité exceptionnelle (marge brute de plus de 30 % chez Bittner contre ±17 % pour les activités OTC d’Omega). Au mieux, si cette rentabilité est maintenue, ainsi que le rythme de croissance annuelle de Bittner (+20 %), la contribution au profit d’Omega en 2007 serait selon nous de 0,15 EUR par action. Prudemment, nous relevons notre estimation de bénéfice par action 2007 à 3,90 EUR (contre 3,80 auparavant). C’est donc surtout un ticket d’entrée que s’offre Omega, pour la vente dans 15 nouveaux pays, dont 85 % en Russie et en Ukraine. Un marché peu développé, 4 à 5 fois plus petit que le marché ouest-européen, appelé à croître de 10 à 30 % l’an selon les pays et donc à doper ses activités OTC. Mais l’objectif de croissance des ventes poursuivi par Omega (+6 % l’an) nous semble toujours trop ambitieux (la croissance du marché ouest européen est d’à peine 3 %).

Cours au moment de l'analyse : 53,00 EUR

Omega Pharma est un fournisseur belge de produits sans ordonnance aux pharmacies et au monde médical, actif dans 17 pays européens; il distribue également des génériques en Belgique.

Partagez cet article