Analyse
Jenoptik il y a 10 ans - lundi 11 décembre 2006

La bonne tenue du chiffre d’affaires ne suffit pas selon nous à compenser les éléments qui entravent la rentabilité.

La rentabilité piétine

La bonne tenue du chiffre d’affaires ne suffit pas selon nous à compenser les éléments qui entravent la rentabilité. Action risquée et chère.
VENDEZ.

Le spécialiste de l’optoélectronique confirme ses objectifs 2006. Mais de notre côté, nous sommes déçus du résultat du troisième trimestre. Certes, le chiffre d’affaires affiche une belle progression (+31 %), grâce notamment à un contexte économique favorable. Mais le bénéfice opérationnel n’a gagné que 7 % par rapport à un an plus tôt. Autrement dit, la marge opérationnelle passe de 8,2 à 6,7 %. Les causes sont multiples. Tout d’abord, Jenoptik prend le risque d’investir pour l’avenir dans des sociétés qui misent beaucoup sur la recherche et le développement. Très souvent, elles n’ont guère de produits commercialisés pour amortir ces frais de recherche et sont donc déficitaires.
Ensuite, la rentabilité est pénalisée par les coûts inhérents à la structure de holding du groupe. Or, la division Clean Systems (active dans un autre secteur : la conception de salles blanches) étant à présent vendue, ce statut de holding se révèle inutile.
Enfin, l’endettement du groupe restant très élevé, ses charges financières sont lourdes.
Compte tenu de ces éléments, nous réduisons nos prévisions de bénéfice par action à 0,20 EUR pour 2006 (contre 0,27 auparavant) et à 0,22 EUR pour 2007 (contre 0,40).

Cours au moment de l'analyse : 7,49 EUR

Groupe allemand actif dans l’optoélectronique : lasers, composants optiques, systèmes de détection, etc.

Partagez cet article