Analyse
Commerzbank il y a 10 ans - vendredi 5 janvier 2007

L’acquisition d’Eurohypo brouille les pistes et son intégration ne se fait pas sans heurt mais les performances des autres activités restent bonnes.

Trop de flou dans la stratégie

L’acquisition d’Eurohypo brouille les pistes et son intégration ne se fait pas sans heurt mais les performances des autres activités restent bonnes.
Action correctement évaluée.
CONSERVEZ.

Alors qu'il voulait se renforcer en banque de détail (pour PME et particuliers), c’est dans le crédit immobilier que le groupe s’est spécialisé, en rachetant Eurohypo. Un rachat qui pèse en outre plus lourd que prévu sur les coûts et les provisions pour pertes sur crédit. Toutefois, le groupe confirme qu'il aura atteint en 2006 un rendement sur fonds propres d'au moins 10 %. C’est en partie grâce à des plus-values sur cessions, mais aussi à de très bons résultats, surtout en banque de détail pour PME et en banque d'investissement (il a compensé le recul en courtage actions par une hausse des revenus en conseil pour fusions et acquisitions). Pour 2007, il prévoit un rendement sur fonds propres d'au moins 11 % et d’ici 2010, il vise 15 %. Par ailleurs, il est toujours en quête d’acquisitions, tant en Allemagne qu'en Europe centrale et de l'Est. Néanmoins, deux tentatives ont déjà échoué : Berliner Bank et Norisbank ont été ravies par sa rivale Deutsche Bank. Et à force de vouloir éviter d'être racheté, Commerzbank pourrait payer trop cher certaines acquisitions et rendre encore plus floue sa stratégie…
Nous tablons sur un bénéfice par action 2006 de 2,40 EUR, sur 2,39 EUR pour 2007 et sur 2,53 EUR pour 2008.

Cours au moment de l'analyse : 29,90 EUR

La banque universelle Commerzbank est numéro deux du secteur bancaire privé en Allemagne; depuis le rachat de Eurohypo, elle est en outre le leader allemand et européen du crédit immobilier.

 

Partagez cet article