Analyse
Thales il y a 10 ans - jeudi 11 janvier 2007

En faisant l’acquisition de nouvelles activités, le groupe perd de son attrait pour une OPA.

Un profil qui évolue

En faisant l’acquisition de nouvelles activités, le groupe perd de son attrait pour une OPA. Le niveau de cours actuel nous semble dès lors injustifié. Action chère.
VENDEZ.

Thales a repris à son compte les activités transport et sécurité civile d’Alcatel-Lucent. En échange, la participation d’Alcatel-Lucent dans son capital passe à 21 %. Thales reprendra aussi l’activité espace. Il prend en outre une participation de 25 % dans le groupe naval DCN. Ces opérations permettent un rééquilibrage du portefeuille d’activités, en faveur de l’électronique civile, ainsi que le renforcement du groupe sur des segments dynamiques. Elles devraient soutenir les résultats à moyen et long terme.
En outre, 2007 s’annonce déjà bien meilleure que 2006, grâce à la réduction des charges de restructuration et aux premiers effets du plan de compétitivité lancé en 2005.
Nous tablons sur un bénéfice par action de 2,08 EUR en 2006, de 2,45 EUR en 2007 et de 2,80 EUR en 2008.
Néanmoins, les opérations menées accroissant de 20 % la taille du groupe, le profil d’activités devenant plus diversifié et la gestion étant sous la coupe de deux actionnaires de contrôle, Thales a moins de chances de faire l’objet d’une OPA. De surcroît, il peut difficilement se lancer dans une réelle stratégie de croissance tant que n’existe aucune véritable politique européenne en matière de défense.

Cours au moment de l'analyse : 38,02 EUR

Thales est un groupe français qui figure parmi les leaders européens de la fabrication et de la commercialisation d'équipements et de systèmes électroniques destinés aux secteurs aéronautique, naval et de la défense.

Partagez cet article