Analyse
ABN Amro il y a 10 ans - vendredi 9 février 2007

Le néerlandais continue à gâter ses actionnaires.

Bon rendement sur dividende

Le néerlandais continue à gâter ses actionnaires avec un dividende brut en hausse à 1,15 EUR, portant ainsi le rendement immédiat à 5,2 %, et un nouveau programme de rachat d'actions propres. L’action est bon marché. 
ACHETEZ.

Malgré la plus-value sur la vente du pôle immobilier Bouwfonds, le bénéfice lors du dernier exercice n’a gagné que 7,6 %. En raison du nombre plus élevé d’actions, la hausse par action n’a même été que de 2,9 %. Cette faible performance est certes en partie imputable à l’acquisition de l’italien Antonveneta (coûts d’intégration et forte hausse des provisions pour crédits douteux), mais cela n’explique selon nous pas tout. Les coûts, au quatrième trimestre, ont en effet une fois de plus déraillé, signe que les mesures de restructuration prises à ce jour ne sont pas suffisantes. Il conviendra dès lors de prendre des mesures plus radicales (délocalisations, licenciements, ventes d’actifs,…) et nous faisons confiance à ABN pour faire le nécessaire pour réaliser l’équivalent de 0,50 EUR d’économies annuelles par action à partir de 2008, année à partir de laquelle Antonveneta contribuera aussi davantage aux bénéfices. L’intégration de cette filiale italienne devrait du reste générer plus de synergies que prévu (0,24 EUR par action par an au lieu de 0,15 EUR) et nous misons sur un bénéfice par action respectif de 2,96 et 3,34 EUR pour 2007 et 2008.

Cours au moment de l'analyse : 24,96 EUR

Banque néerlandaise, fortement présente à l’origine au Benelux, mais visant maintenant un développement international (USA, Brésil, Italie).

Partagez cet article