Analyse
Emakina il y a 10 ans - lundi 2 avril 2007

Les marges de la petite société belge d’e-business se sont effondrées au second semestre 2006. Nous réduisons nos prévisions.

Prenez vos bénéfices

Les marges de la petite société belge d’e-business se sont effondrées au second semestre 2006. Nous réduisons nos prévisions et l’action est devenue chère. Mieux vaut prendre les bénéfices glanés depuis l’introduction en Bourse en juillet 2006
(+87 %).
VENDEZ.

Alors qu’en septembre, la société prévoyait encore pour son 2nd semestre une hausse du chiffre d’affaires de plus de 80 %, la progression n’est finalement «que» de 56 %. La marge opérationnelle (hors frais liés à l’introduction en Bourse, exceptionnels pour la plupart) chute quant à elle à moins de 5 % (contre 18,1 % au 1er semestre). Si la contre-performance du chiffre d’affaires est à relativiser (une société aussi petite, active sur un marché en progression de 30 à 40 % l’an peut difficilement faire des prévisions précises), la dégringolade de la marge est quant à elle inquiétante. En cause : l’adaptation de la société à sa croissance (encadrement, nouveau consultants…). Mais le problème risque bien de se répéter ces prochaines années et les très ambitieuses marges de 20 à 21 % visées par la société avant son entrée en Bourse semblent à présent très difficilement accessibles. Après les 11,1 % de 2006, pour ces prochaines années, un niveau de 15 à 16 % (très louable) nous parait un sommet. Après un bénéfice par action 2006 de 0,12 EUR (1/3 de ce que nous espérions), nous tablons sur 0,32 EUR en 2007 et sur 0,54 EUR en 2008.

Cours au moment de l'analyse : 15,99 EUR

Emakina est une petite société belge de services d’e-business (n°2 du marché) : site web informatifs (33 % du chiffre d’affaires), marketing interactif (33 %), e-commerce (17 %), consulting (17 %).

Partagez cet article