Analyse
Telecom Italia / Telefonica il y a 10 ans - lundi 7 mai 2007

Les termes de la prise de participation de 10 % de Telefonica dans Telecom Italia nous semblent plus favorables au second cité.

Affaire conclue

Les termes de la prise de participation de 10 % de Telefonica dans Telecom Italia nous semblent plus favorables au second cité. Les deux actions restent toutefois correctement évaluées.
CONSERVEZ LES DEUX ACTIONS.

Le holding Olimpia de Pirelli, qui détient 18 % de Telecom Italia (TI), a finalement été racheté par un consortium formé de Telefonica et d’investisseurs italiens. L’opérateur espagnol détiendra ainsi 10 % de TI et paie ±2,82 EUR par action. La prime payée nous semble élevée au vu des synergies et du faible pouvoir d’influence obtenu par Telefonica (il ne nommera que 2 membres sur 19 au conseil d’administration, les investisseurs italiens en éliront 13). De plus, l’espagnol devrait certes renforcer sa position de n°1 au Brésil grâce à la filiale mobile brésilienne de TI, mais personne ne connaît encore avec certitude la réaction des autorités de la concurrence dans ce pays. D’un autre côté, le montant relativement modeste de l’investissement (2,3 milliards d’euros) ne remet pas en cause la solidité financière de l’opérateur espagnol. L’opération nous semble par contre plus positive pour l’opérateur italien qui, grâce au faible contrôle obtenu par Telefonica, aura la garantie de bénéficier du partage des synergies. Enfin, vu l’actuelle opposition politique en Italie contre la vente totale de TI à un investisseur étranger, nous ne spéculerions pas sur une offre destinée aux actionnaires minoritaires.

Cours au moment de l'analyse :
Telefonica : 16,80 EUR
Telecom Italia : 2,13 EUR

Telecom Italia est le premier opérateur télécom en Italie. La majeure partie de ses activités à l’étranger est représentée par TIM Brasil (13 % du chiffre d’affaires) et l’internet en Europe (3 %).

L'opérateur télécom Telefonica est numéro un de son secteur en Espagne et en Amérique Latine (plus de  35 % du chiffre d’affaires estimé en 2006.) Le groupe est également présent dans les médias (3 % du chiffre d’affaires).

Partagez cet article