Analyse
TF1 il y a 10 ans - jeudi 31 mai 2007

L’absence de stratégie claire mine la confiance.

Pas enthousiasmant

L’absence de stratégie claire mine la confiance et l’action est chère. VENDEZ.

Résultat solide au 1er trimestre : le chiffre d’affaires (base comparable) gagne 6,4 % (avec une hausse de 6,1 % des recettes publicitaires) et le bénéfice par action grimpe de 17 %, à 0,41 EUR. Mais ces chiffres ne nous rendent pas optimistes. Car si les recettes ont bénéficié de l’apparition de réclame pour la grande distribution, d’autres annonceurs (télécoms, édition musicale) ont réduit leur budget. Ensuite, le bénéfice trimestriel a profité d’une baisse du coût des programmes (-2,5 %), mais pour l’ensemble de l’année, c’est une hausse qui est prévue (+3 %). Dès lors, bien que prévoyant une hausse de 12 % du bénéfice par action 2007 (à 1,25 EUR) et 2008 (à 1,40 EUR), nous ne sommes pas enthousiastes. Car TF1 a beau être leader en France (plus de 30 % d’audience, 55 % de parts du marché publicitaire), il reste trop peu rentable dans des activités qui assurent pourtant 1/3 du chiffre d’affaires (chaînes thématiques, droits audiovisuels, etc.). Une baisse de ses coûts reste nécessaire et ses actifs moins performants devraient être liquidés. Mais rien ne dit que la nouvelle direction agira dans ce sens. Elle devra néanmoins rehausser la qualité de certains programmes (comme les séries) et faire face à la concurrence en développant les activités multimédias (internet, télévision numérique, etc.).

Cours au moment de l'analyse : 26,32 EUR

Premier groupe privé de télévision en France, TF1 est actif dans la télévision généraliste et thématique. Il tire la majorité de ses revenus de la publicité.

Partagez cet article