Analyse
CMB il y a 10 ans - lundi 11 juin 2007

La valeur marchande de la flotte ne cesse de grimper, dans le sillage des prix du fret qui s’affolent à nouveau. Un phénomène qui ne peut durer éternellement.

Nouveaux records sur les prix du fret

La valeur marchande de la flotte ne cesse de grimper, dans le sillage des prix du fret qui s’affolent à nouveau. Un phénomène qui ne peut durer éternellement. L’action est chère.
VENDEZ.

La demande de capacité de transport de vrac sec ne cesse de croître (pour la ferraille et le charbon vers la Chine, pour le soja sud-américain après une récolte exceptionnelle…). Dans le même temps, la croissance de la flotte mondiale devrait ralentir à 5,5 % en 2007 et à ±4 % en 2008 (contre +6,8 % l’an en moyenne de 2004 à 2006). Une partie de la flotte, trop vieille, va partir à la casse et les constructeurs de navire tournent à plein régime mais préfèrent se consacrer aux bâtiments les plus rentables (pétroliers, porte-conteneurs...). Conséquence : la crainte de pénurie de bateaux fait exploser le prix du fret et un transporteur de vrac sec âgé de 5 ans se vend d’occasion aujourd'hui en moyenne 15 % plus cher qu’un neuf ! Même si CMB ne profite pas pleinement des tarifs de transport en vigueur (sa flotte fonctionne à 90 % à des prix inférieurs, préétablis pour 2007), il tirera une grosse part de son profit 2007 de plus-values sur la revente de bateaux (au moins 4 EUR par action). Nous prévoyons ainsi un bénéfice par action 2007 d'au moins 6,70 EUR et un dividende au moins équivalent au précédent (2,55 EUR net). Mais cette situation ne peut durer et nous tablons sur un inévitable effondrement des prix d’ici 2010.

Cours au moment de l'analyse : 55,43 EUR

Les prix du transport (fin, échelle de droite,  USD/jour) et la flambée des prix des bateaux d’occasion ont poussé le cours de CMB (gras, échelle de gauche, EUR) mais un brusque  retour de manivelle est à craindre d’ici 2 à 3 ans.

CMB est un armateur belge actif dans le transport maritime de vrac sec à travers sa filiale Bocimar.

Partagez cet article