Analyse
Medion il y a 10 ans - jeudi 7 juin 2007

Les mesures de restructuration vont certes dans le bon sens, mais nous nous interrogeons quant à la capacité de l’entreprise à redresser durablement sa rentabilité.

Sur la bonne voie, mais …

Les mesures de restructuration vont certes dans le bon sens, mais nous nous interrogeons quant à la capacité de l’entreprise à redresser durablement sa rentabilité. Action chère.
VENDEZ.

Comme prévu, au 1er trimestre, le déclin de l’activité s’est poursuivi : le chiffre d’affaires a reculé de 13 % par rapport à un an plus tôt. Si les volumes vendus sur le marché des PC se sont stabilisés, les prix, en revanche, ont encore chuté, de 10 à 15 %. Malgré ce contexte difficile, Medion est parvenu à préserver sa rentabilité, grâce à l’abandon de certaines catégories de produits peu rentables (appareils électroménagers) et au développement de l’activité services (cartes prépayées pour téléphones mobiles). Il a ainsi dégagé un bénéfice opérationnel de 4,1 millions d’euros, soit une marge opérationnelle de 1,1 %, certes en hausse par rapport à 2006, mais encore loin des 6,2 % de 2003. Les mesures de restructuration commencent donc à porter leurs fruits (et cela devrait se poursuivre selon nous).
Pour l’ensemble de l’année, la visibilité est pour l’instant encore limitée car l’essentiel de l’activité se concentre sur les ventes de fin d’année, donc au quatrième trimestre. Nous relevons néanmoins nos prévisions de bénéfice par action à 0,18 EUR pour 2007 (contre 0,12 auparavant) et à 0,24 EUR pour 2008 (contre 0,19).

Cours au moment de l'analyse : 11,39 EUR

Medion est une société allemande qui vend de l’électronique grand public au travers de la grande distribution, notamment via des chaînes grand public telle  que par exemple Aldi.

Partagez cet article