Analyse
Brantano il y a 10 ans - mercredi 18 juillet 2007

Si le groupe ne trouve pas de partenaire d’ici la fin de l’année, son projet de retrait de la Bourse pourrait bien capoter.

Premier semestre meilleur que prévu

Si le groupe ne trouve pas de partenaire d’ici la fin de l’année, son projet de retrait de la Bourse pourrait bien capoter. En dépit de bonnes ventes semestrielles, le titre est cher.
VENDEZ.

Au 1er semestre, le chiffre d’affaires a gagné 8,5 % face au 1er semestre 2006 (très faible), grâce à divers facteurs : la météo clémente qui a stimulé les ventes de printemps, la poursuite de la mise en place du nouveau concept de magasins, la nouvelle campagne de marketing (accent sur la mode) et le repositionnement au Royaume-Uni. A noter aussi que le chiffre d’affaires des magasins existants est à nouveau en hausse (+3,9 % en Belgique et +10,9 % au Royaume-Uni). Pour la suite, trois ouvertures de magasins sont prévues au Royaume-Uni au 2nd semestre. Mais en Belgique, la concurrence se fait plus rude : Torfs s’installe de plus en plus dans les centres commerciaux le long des grands axes (e.a. avec les magasins de vêtements JBC) et C&A ouvre des magasins de chaussures. Pour l’ensemble de 2007, le groupe compte à présent sur un chiffre d’affaires dans le haut de la fourchette initialement estimée. De notre côté, tenant compte des plus-values réalisées cette année sur la vente d’immeubles, nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 2,22 EUR pour 2007 et 1,23 EUR pour 2008. Mais compte tenu du piètre score du groupe en matière de bonne gouvernance, le niveau de risque de l’action passe de vàw.

Cours au moment de l'analyse : 43,61 EUR

Brantano est un distributeur belge de chaussures, de chaussures de sport, de vêtements et d’accessoires de sport pour toute la famille comptant plus 280 magasins en Belgique, au Luxembourg, au Royaume-Uni et au Moyen-Orient. Plus de la moitié de son chiffre d’affaires est réalisée au Royaume-Uni. 

Partagez cet article