Analyse
Suez il y a 10 ans - vendredi 31 août 2007

La fusion de Suez et Gaz de France aura bien lieu. Et l’actionnaire de Suez peut respirer : les conditions de l’offre que va lancer GDF lui sont favorables.

Fusion avec GDF

La fusion de Suez et Gaz de France (GDF) aura bien lieu. Et l’actionnaire de Suez peut respirer : les conditions de l’offre que va lancer GDF lui sont favorables. Seul bémol : l’Etat français devient le premier actionnaire.
CONSERVEZ vos actions Suez en attendant les détails de l’offre.

Le dossier de la fusion Suez/Gaz de France (GDF) trouve enfin son épilogue : la fusion aura bien lieu. Une action Suez donnera droit à 0,954 action GDF et la filiale Suez Environnement sera introduite en Bourse. Compte tenu du cours des deux actions (36,80 EUR pour GDF et 41,74 EUR pour Suez à la clôture du 31/08), les actionnaires de Suez recevront en prime 65 % de Suez environnement, soit un complément de 5 à 7 EUR par action Suez, qui leur permet de retrouver la valeur de leur avoir avant l’annonce de l’offre ce vendredi 31/08.
Sur le fond, nous restons positifs pour cette fusion qui donnera naissance à un poids lourds mondial de l’énergie : offre combinée électricité/gaz, meilleurs moyens pour financer les investissements, toujours plus coûteux, endettement faible qui permettra de financer le développement, tant en Europe qu’ailleurs, et de toujours bien rémunérer ses actionnaires.
La direction a en outre confirmé les objectifs de synergies : 400 millions d’euros à l’horizon 2010 (soit environ 0,13 EUR par action) et 1 milliard vers 2013.

Cours au moment de l'analyse : 41,74 EUR

Le groupe InBev est issu du rapprochement (en 2004) du belge Interbrew et du brésilien Ambev; premier brasseur mondial en volumes produits, il détient une part de 14 % du marché mondial. Parmi ses marques phare : Stella Artois, Jupiler, Beck’s, Brahma…

Partagez cet article