Analyse
Casino il y a 9 ans - lundi 24 septembre 2007

Bien que tous les problèmes ne soient pas résolus, l’opération de restructuration et de réduction des effectifs commence tout doucement à porter ses fruits.

Le marché français se redresse

Bien que tous les problèmes ne soient pas résolus, l’opération de restructuration et de réduction des effectifs commence tout doucement à porter ses fruits. L’action reste correctement évaluée.
CONSERVEZ.

Au premier semestre, le chiffre d’affaires a gagné 6,2 % (compte non tenu des activités liquidées en Pologne et aux USA). Une hausse due avant tout aux activités à l’étranger (notamment l’augmentation de la participation dans le colombien Exito), qui constituent quelque 25 à 30 % du chiffre d’affaires global. Mais le plus important, ce sont les nouvelles enfin positives en provenance du marché français (chiffre d’affaires +1,2 % et bénéfice opérationnel+9,8 %). Tous les problèmes ne sont pas résolus pour autant. Les chaînes de discounters Franprix et Leader Price restent à la traîne. Ces prochains mois, les nouvelles directions devront donc tout mettre en œuvre pour redresser la situation (ouverture de nouveaux magasins, élargissement de la gamme, politique de prix plus agressive). Alors que le management de Casino a confirmé les objectifs pour 2007, nous sommes devenus plus optimistes après les chiffres semestriels meilleurs que prévu. Nous relevons nos prévisions bénéficiaires pour 2007 de 4,42 à 5,54 EUR par action (y compris les plus-values sur la vente des activités US et polonaises) et pour 2008 de 4,74 à 5,01 EUR. Pour 2009, nous tablons sur 5,27 EUR.

Cours au moment de l'analyse : 73,08 EUR

Casino est le cinquième distributeur français (hypermarchés, supermarchés, etc. cafeterias, vente par Internet). Il réalise 75 % de son chiffres d’affaires en France. Il est aussi présent aux USA, aux Pays-Bas, en Pologne, Amérique Latine, Asie et dans l'Océan Indien.

Partagez cet article