Analyse
Nokia il y a 10 ans - lundi 8 octobre 2007

Le finlandais veut s’offrir une activité d’une technologie qui en est encore à ses balbutiements. Risqué à notre avis.

Cherche à renforcer l’activité GPS

Le finlandais veut s’offrir une activité d’une technologie qui en est encore à ses balbutiements. Risqué à notre avis. Du reste, l’action est chère.
VENDEZ.

Nokia lance une offre sur l’américain Navteq, leader mondial des cartes numériques pour GPS. Objectif : renforcer son activité de services internet mobile (musique, jeux, vidéos, forums) en améliorant son offre GPS. L’acquisition lui permettra de développer plus facilement que ses concurrents de nouveaux services de localisations (restaurants tout proches, amis connectés…), tout en bénéficiant du revenu de publicités ciblées sur la localisation de l’usager. Il espère ainsi rendre ses combinés plus attractifs tout en se procurant de nouvelles sources de revenus. Néanmoins, l’opération n’est pas sans danger, car même si Nokia en a les moyens, il paie très cher une activité qui a du potentiel, mais qui est encore naissante et donc très risquée. Par ailleurs, Navteq devant rester indépendant (pour raisons de concurrence), les espoirs de synergies sont limités et Nokia n’aura pas l’exclusivité des cartes Navteq. Enfin, Nokia risque aussi de mettre en péril ses relations avec ses gros clients (opérateurs mobiles), qui souhaitent développer de tels services. L’impact de l’opération sur le bénéfice par action devrait être négatif en 2007 et 2008, mais très faiblement. Nous maintenons dès lors nos prévisions (déjà prudentes) à 1,21 EUR pour 2007 et 1,29 EUR pour 2008.

Cours au moment de l'analyse : 25,84 EUR

Le groupe finlandais Nokia est leader mondial des équipements télécoms; premier fabricant de téléphones portables et deuxième fournisseur d’infrastructures grâce sa co-entreprise avec Siemens.

Partagez cet article