Analyse
Thales il y a 9 ans - vendredi 21 décembre 2007

Le bénéfice 2007 est attendu en nette hausse mais l’euro représente une menace pour la compétitivité à plus long terme.

Les Etats-Unis en point de mire

Le bénéfice 2007 est attendu en nette hausse mais l’euro représente une menace pour la compétitivité à plus long terme. L’action est chère.
VENDEZ.

Thalès est en passe de boucler 2007 sur un bénéfice courant par action en forte hausse (+ 30 % à 3 EUR selon nos calculs). Une performance qui résulte du plan de restructuration lancé en 2005, du recul des coûts y afférent et de l’intégration des activités transport, sécurité, aéronautique et espace d’Alcatel-Lucent, qui a augmenté la taille du groupe de 20 % et amélioré son positionnement dans des domaines porteurs (systèmes de communication, équipements électroniques de pointe, etc.). Seule ombre au tableau, la vigueur de l’euro. Car si, contrairement à d’autres acteurs européens de l’aérospatial comme EADS, celle-ci n’aura qu’un impact limité sur les résultats 2007 (12 % des ventes seulement outre-Atlantique), elle menacera la compétitivité du groupe à plus long terme par rapport aux concurrents américains. Le moment semble donc venu pour Thalès de concrétiser ses ambitions et d’effectuer des acquisitions sur le marché américain. Ce dernier apparaît en effet bien plus porteur qu’en Europe où les budgets de défense sont sous pression, e.a. en France et au Royaume-Uni, ses deux principaux marchés avec respectivement 30 et 13 % des ventes. Nous misons, pour 2007 et 2008, sur un bénéfice courant par action de respectivement 3 et 3,4 EUR.

Cours au moment de l'analyse : 40,18 EUR

Groupe français, parmi les leaders en Europe de la fabrication et de la vente d'équipements et systèmes électroniques pour les secteurs de l’aéronautique, de la marine et de la défense.

Partagez cet article