Analyse
Nokia il y a 9 ans - lundi 28 janvier 2008

Très bon quatrième trimestre et perspectives intéressantes. Mais le cours en tient compte.

Le cours englobe les bonnes nouvelles

Très bon quatrième trimestre et perspectives intéressantes. Mais le cours en tient compte. Titre cher.
VENDEZ.

Le 4e trimestre 2007 a dépassé les attente : le bénéfice par action a gagné 50 % (à 0,48 EUR), grâce à toutes les activités et Nokia a conforté sa place de n°1 mondial (40 % de part de marché). Dans les téléphones mobiles, le chiffre d’affaires a pris 17%, grâce aux pays émergents (il y jouit d’une taille importante, d’un réseau de distribution et de coûts de production sans égal) et le succès des «haut de gamme» a permis de faire grimper le prix de vente moyen, en dépit de l’essor des modèles à bas coûts (encourageant pour la rentabilité future). Quant à l’activité infrastructure mobile (29 % du chiffre d’affaires), fusionnée avec celle de Siemens en 2007, elle sort la tête de l’eau (pas de perte ce trimestre). Malgré les risques sur l’économie mondiale, Nokia peut voir venir : concurrence pas vraiment menaçante (déboires de Motorola) et croissance des ventes des pays émergents qui devrait rester élevée (le téléphone mobile y est devenu une nécessité, non plus un luxe). Nokia pourra enfin aussi compter sur ses nouveaux services par internet tels que le GPS (avec Navteq récemment racheté), la musique (partenariat avec Vodafone), les jeux etc. Nous relevons nos prévisions de bénéfice par action à 1,56 EUR pour 2008 (contre 1,43 auparavant) et à 1,66 EUR pour 2009 (contre 1,51).

Cours au moment de l'analyse : 24,20 EUR

Le groupe finlandais Nokia est leader mondial des équipements télécoms; premier fabricant de téléphones portables et deuxième fournisseur d’infrastructures grâce sa co-entreprise avec Siemens.

Partagez cet article