Analyse
InBev il y a 9 ans - vendredi 9 mai 2008

Après un premier trimestre morose, InBev doit faire le deuil d’une période de forte croissance. Mais son généreux dividende soutient le cours.

 
 
 
 

Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

Je veux accéder à ce contenu !