Analyse
Nokia il y a 9 ans - lundi 30 juin 2008

Le finlandais se positionne dans l’internet mobile en rachetant l’éditeur britannique de logiciels Symbian.

Focus sur l’internet mobile

Le finlandais se positionne dans l’internet mobile en rachetant l’éditeur britannique de logiciels Symbian. L’action est toujours chère.
VENDEZ.

De 2004 à 2007, malgré une rentabilité en légère régression, le bénéfice par action a plus que doublé, grâce à la hausse des volumes vendus. Mais à présent, dans les pays développés (±60 % du chiffre d’affaires), la mobilophonie arrive à maturité et le ralentissement économique fait des dégâts. Et le risque existe de voir ce ralentissement contaminer les pays émergents, jusqu’ici en forte croissance. Nokia réagit dès lors en axant sa stratégie sur les mobilophones intelligents (smartphones avec accès internet), plus lucratifs et bien moins répandus (moins de 15 % du marché mondial). Pour stimuler ce segment, il rachète, à un prix raisonnable et marginal pour lui, la plateforme logicielle Symbian (système d’exploitation utilisé pour ses smartphones). Il la rendra gratuite et libre d’accès, pour contrer la concurrence d’Apple ou Google, qui cherchent à implanter leurs propres solutions. Fort de sa suprématie en mobilophonie (40 % du marché mondial), Nokia cherche aussi à favoriser l’émergence de services innovants et à prendre les devants. Mais sur ce marché de l’internet mobile, la partie ne fait que commencer. Pour l’heure, nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 1,56 EUR pour 2008 et à 1,66 EUR pour 2009.

Cours au moment de l'analyse : 15,38 EUR

Le groupe finlandais Nokia est leader mondial des équipements télécoms; premier fabricant de téléphones portables et deuxième fournisseur d’infrastructures grâce sa co-entreprise avec Siemens.

Partagez cet article