Analyse
Logica il y a 8 ans - lundi 24 novembre 2008

Le britannique voit ses perspectives s’assombrir (ralentissement économique) et pourrait être handicapé par sa santé financière. Nous relevons le niveau de risque et réduisons nos prévisions.

Les perspectives s’assombrissent

Le britannique voit ses perspectives s’assombrir (ralentissement économique) et pourrait être handicapé par sa santé financière. Nous relevons le niveau de risque et réduisons nos prévisions.
CONSERVEZ.

Au 3e trimestre, les ventes ont gagné 7 % (plus que prévu). Mais, le groupe commençant à souffrir du ralentissement économique (moins de nouveaux contrats), le 4e trimestre s’annonce moins bon et la croissance des ventes 2009 devrait se limiter à 1 %, selon nous. Logica compte dès lors accélérer sa restructuration (initiée en avril) et porter les économies de coûts à réaliser en 2009 à 4,1 p. par action, contre 3,4 auparavant (selon nos calculs), ce qui nous semble accessible. Mais si les revenus viennent à reculer (hypothèse que nous ne privilégions pas mais qui ne peut être écartée) les coûts, même réduits, pèseront plus lourd dans les comptes (grosse part de coûts fixes, notamment de personnel). En outre, assez bien endetté pour le secteur, le groupe pourrait être handicapé par sa santé financière pour mener à bien des restructurations plus profondes ou pour parvenir à décrocher des contrats de sous-traitance (31 % des ventes). Car vu le contexte, le client se montre attentif à la sécurité financière de ses fournisseurs. Aussi, nous réduisons nos prévisions de bénéfice par action à 10,2 p. pour 2008 (contre 10,46 auparavant) et à 10,04 p. pour 2009 (contre 11,89).

Cours au moment de l'analyse : 64,00 pence

Logica est un groupe de services informatiques (SSII). Le groupe est actif en Europe mais il est plus particulièrement présent au Royaume Uni, en Scandinavie, en France ainsi qu’aux Pays Bas.

Partagez cet article