Analyse
Siemens il y a 9 ans - lundi 15 décembre 2008

En dépit des restructurations, le groupe ne trouve pas sa voie. Et le contexte n’aide pas...

Objectifs difficiles à tenir

En dépit des restructurations, le groupe ne trouve pas sa voie. Et le contexte n’aide pas... Malgré une chute du cours, le titre reste cher.
VENDEZ.

Avec la crise, les avertissements sur résultats ont fusé dans le secteur des équipements électroniques. Philips et General Electric ont ainsi réduit leurs objectifs. Siemens, en revanche, confirme ses objectifs à l’horizon 2009…. Mais tout porte à croire que ces promesses vont être difficiles à tenir. Car Siemens a beau se restructurer depuis des années, notamment par la cession d’activités hautement concurrencées (telles que les télécoms) au profit d’activités à forte croissance (telles que les automates industriels), il n’est pas parvenu à développer des bases solides. Pour preuve, la volatilité de ses résultats et de ses liquidités générées. En outre, sa dette est un souci : elle a fortement progressé en 2007 (suite à des acquisitions) et même si elle s’est réduite en 2008, son refinancement sera difficile (vu la crise financière). La crise économique est enfin une nouvelle épine dans le pied du groupe. Car tant la consommation des ménages que la production industrielle sont en baisse. La branche santé va aussi souffrir : les budgets des hôpitaux, notamment aux USA, seront rabotés, suite aux difficultés de financement. Nous prévoyons un bénéfice par action de 4 EUR pour l’exercice 2008/09 (clôture annuelle le 30/09) et de 3,70 EUR pour 2009/10.

Cours au moment de l'analyse : 47,48 EUR

Siemens est un conglomérat industriel actif notamment  dans l’automatisation, les équipements électriques, médicaux, de communication, etc. Il réalise 50 % de son chiffre d’affaires en Europe, 25 % en Amérique et 15 % en Asie.

Partagez cet article