Analyse
Nouvelles en bref il y a 8 ans - dimanche 25 janvier 2009

Que s'est-il passé du 16 au 23 janvier 2009 ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions.

Variations de cours entre les clôtures des 16/1 et 23/1/09 en devise locale

BANQUES ANGLAISES
Face à l’ampleur de la crise financière, le marché craint une nationalisation totale du secteur. La perte de Royal Bank of Scotland (-65,1 %; 12,10 p.) a miné le moral. Barclays a perdu 47,8 % (51,20 p.) et LLoyds 49,9 % ( 49,90 p.). Conservez; mais le niveau de risque passe à 5.

AGFA-GEVAERT (+15,9 %; 2,27 EUR)  • Achetez
En dépit d’exigences présumées des banques, nous ne sommes pas inquiets. Les dettes à court terme sont réduites, le (mauvais) résultat 2008, permettra de remplir malgré tout les conditions des créanciers et aucun refinancement n’est prévu avant 2012. Nous parions sur un redressement du résultat (vu les réductions de coûts et la baisse de prix des matières premières).

BASF (-5,7 %; 22,30 EUR)  • Achetez
Pessimiste pour 2009, vu le déstockage des clients. La réduction des coûts est accélérée. Le (faible) prix du baril devrait peser sur la division pétrole et gaz. Nous réduisons nos prévisions mais misons sur le maintien du dividende (rendement : 8 % brut).

FORTIS (-6,7 %; 1,30 EUR)  • Conservez
Fortis Banque (99,93 % aux mains de l’Etat) accusera une perte 2008 de 19 milliards (mais sur les 9 premiers mois : bénéfice de 1,2 milliard, hors éléments non récurrents). Solvabilité et trésorerie sont améliorées. Un stand alone nous semble viable.

ING (-22,3 %; 5,28 EUR)  • Conservez
La perte 2008 serait d’un milliard d'euros (0,49 EUR par action). Cette année, 7000 emplois seront supprimés, pour épargner 1 milliard. Dès 2010, l’économie devrait être de 1,1 milliard (0,53 EUR par action). Le n°1 a été remplacé et ING reçoit à nouveau l'aide de l'Etat néerlandais, lequel participera pour 80 % aux bénéfices ou pertes éventuels sur les hypothèques problématiques aux USA.

NYRSTAR (-10,9 %; 2,10 EUR)  • Conservez
Perspectives moroses. Il y aura des dépréciations sur actifs pour 5,75 EUR par action. Après cela, la valeur comptable sera encore (selon nous) de 8,15 EUR par action.

OMEGA PHARMA (-12,9 %; 24 EUR)  • Vendez
Après 2 bon trimestres, la fin de l’année déçoit. La croissance des ventes (+2,8 %) n’atteint pas le bas de l’objectif (3 à 7 %).

PICANOL (-19,0 %; 3,20 EUR)  • Vendez
Vaste plan de relance : fermeture d’usines, réduction des frais de personnel (-20 % en 2009).

SOCIETE GENERALE (-14,3 %; 27,25 EUR)  • Conservez
Table sur un bénéfice par action 2008 de ±3,60 EUR (plus que nos attentes), grâce à un petit bénéfice au quatrième trimestre. Résultat meilleur que bien des concurrents mais restant à confirmer (réductions de valeur à craindre).

UCB (+4,20 %; 4,46 EUR)  • Conservez
Poursuit son recentrage sur le système nerveux central et l’immunologie : il vend diverses activités à GlaxoSmithKline (-0, 7%; 1 226 p.; achetez). Avec la perte des brevets Zyrtec et Keppra, il doit gérer ses frais de recherche. Le produit de cette vente peut l’y aider.

Partagez cet article