Analyse
Nouvelles en bref il y a 8 ans - lundi 15 juin 2009

Que s'est-il passé du 5 au 12 juin 2009 ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions.

Variations du cours entre les clôtures des 5/6 et 12/6/09 en devise locale

ADIDAS (+3,1 %; 26,88 EUR)  • Vendez
Après un début d'année difficile, le groupe cherche à regagner la confiance des investisseurs et dit ainsi vouloir renforcer en 2010 sa position de leader mondial dans le football, à l'occasion de la Coupe du Monde (il détient actuellement dans ce segment une part de marché de 34 %).
Nous prévoyons aussi un rebond de l'activité l'an prochain mais restons inquiets pour la rentabilité, notamment en raison de l’interminable restructuration de Reebok.
Le récent rebond du cours nous semble exagéré.

BARCLAYS BANK (+2,5 %; 292 p.)  • Conservez
Le banquier va vendre sa filiale de gestion d’actifs au fond d’investissement américain BlackRock, à un prix supérieur à ce qui était attendu (grâce à la remontée des Bourses). Les capitaux serviront à renforcer les fonds propres. Mais cette cession rend le groupe plus dépendant de son activité de banque d’investissement.

DEXIA (+10,8 %; 6,41 EUR)  • Vendez
Le groupe bouclera le premier juillet la vente de sa filiale américaine FSA à Assured Guaranty. Finalement, au vu de l’évolution positive du cours de FSA, Dexia recevra probablement en cash 75 % du montant de la vente (contre 50 % prévus initialement). Une bonne nouvelle qui pourrait mener à des reprises de provisions, pour un montant d’environ 0,1 EUR par action.
Dans l’attente, les comptes de Dexia restent très peu transparents puisque le groupe utilise, depuis le quatrième trimestre 2008, la dérogation lui permettant de ne pas adapter la valeur d’une série de ses actifs dans les comptes à la valeur réelle du marché, et évite ainsi de devoir inscrire de lourdes dépréciations.

NORDEA (+6,3 %; 63, 80 SEK)  • Vendez
Le banquier scandinave semble peu affecté par le durcissement de la crise des pays baltes. Car son exposition directe à ces pays reste faible (même si son exposition indirecte doit être beaucoup plus forte). Un test de résistance organisé par l’autorité de surveillance suédoise a en outre indiqué que Nordea (et ses concurrents) était capable d’absorber des pertes. Mais si la crise s’aggrave encore, un niveau de capital plus élevé serait sans doute nécessaire.

NOVARTIS (+5,2 %; 45 CHF)  • Achetez
Le labo aurait mis au point un vaccin contre la grippe A. Des tests vont être lancés. L'enjeu est important puisque l'OMS vient de déclencher son niveau d'alerte maximal.

SOLVAY (+0,9 %; 61,59 EUR)  • Vendez
Le gel de testostérone Androgel (12,5 % du chiffre d’affaires 2008 de la division pharmaceutique) est menacé par un générique aux USA, bien que la direction prétende détenir un brevet valable au cours de toute la prochaine décennie .

VALEO (+12,2 %; 15,26 EUR)  • Vendez
Victoire pour la gouvernance d’entreprise et les actionnaires : l'assemblée générale a rejeté les indemnités de départ prévues pour l'ancien directeur général et jugées indécentes.
Le groupe confirme en outre sa situation difficile : son activité vient de légèrement rebondir, mais il reste beaucoup à faire pour restituer la rentabilité.

Partagez cet article