Analyse
Peugeot il y a 8 ans - jeudi 4 juin 2009

Le groupe ne s'oppose plus à l'idée de rapprochements, ce qui a permis au titre de retrouver les faveurs du marché. Mais la hausse du cours nous semble exagérée, tant les perspectives sont médiocres.

 
 
 
 

Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

Je veux accéder à ce contenu !