Analyse
KPN il y a 8 ans - vendredi 24 juillet 2009

Les clients professionnels réduisent plus leurs dépenses que prévu et ce sont les économies de coûts qui soutiennent actuellement le résultat.

Pas de reprise immédiate

Les clients professionnels réduisent plus leurs dépenses que prévu et ce sont les économies de coûts qui soutiennent actuellement le résultat. Action correctement évaluée.
CONSERVEZ.

Au 2e trimestre, le bénéfice par action a gagné 10 %, à 0,22 EUR (mieux que prévu), grâce à deux facteurs : les économies de coûts des derniers mois et les rachats d’actions. Car les ventes souffrent plus que prévu. Si les services aux particuliers résistent (offres attractives), ceux destinés aux professionnels reculent plus que prévu. Le volume de communications baisse et les demandes de renégociations de contrats se multiplient. Le chiffre d’affaires a perdu 1 % au 1er semestre. Pour le 2nd semestre, le groupe prévoit un recul plus lourd encore et dès lors une baisse pour l’ensemble de l’année de 1,5 à 3 %. Pour 2010, il n’attend aucune progression. Bonne nouvelle néanmoins : la rentabilité résiste très bien (seule la filiale de services informatiques Getronics souffre de sa profonde restructuration). C’est surtout le cas des Pays-Bas (70 % du résultat opérationnel), mais aussi des filiales allemande (E-plus) et belge (BASE). Le groupe maintient son objectif de resultat opérationnel  2010 (hausse de plus de 8,5 % par rapport à 2008). Un objectif un peu supérieur à celui d’autres opérateurs européens. Plus prudents, nous tablons sur un bénéfice par action de 0,78 EUR en 2009 et de 0,82 EUR en 2010.

Cours au moment de l'analyse : 10,01 EUR

KPN, premier opérateur télécom aux Pays-Bas, est aussi troisième opérateur mobile en Allemagne et en Belgique respectivement avec ses filiales E+ et Base.

Partagez cet article