Analyse
Nouvelles en bref il y a 8 ans - dimanche 12 juillet 2009

Que s'est-il passé du 3 au 10 juillet 2009 ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions.

Variations du cours entre les clôtures des 03 et 10/07/09 en devise locale

AVIVA (-18 ,7 %; 276,75 p.) • Conservez
Le cours reste sous pression. Comme chez les concurrents, le rendement des placements est affecté par la crise. Le dividende pourrait être réduit. Dans nos prévisions, nous considérons qu’il sera nul. Mais pas de panique : le groupe a un bon matelas de liquidités.

KBC (-23,1 %; 10,31 EUR) • Vendez
Pourrait être inquiété par des procès relatifs aux produits structurés (CDO) vendus à ses clients. En outre des doutes planent sur l’économie de l’Europe de l’Est, son deuxième marché et l’incertitude pèse sur son plan de restructuration.

PICANOL (-20,5 %; 1,59 EUR) • Vendez
L’indispensable augmentation de capital s’est achevée avec succès et a modifié sensiblement la structure de l’actionnariat. L’administrateur délégué est remplacé par le nouvel actionnaire majoritaire.

RIO TINTO (-6,2 %; 1901,50 p.) • Conservez
Multiplie les initiatives pour réduire sa dette (son augmentation de capital de 15,2 milliards de dollars est un succès) et poursuit ses efforts pour réduire le coût de sa dette et dégager de la trésorerie : après avoir déjà cédé cette année des actifs pour 2,5 milliards de dollars, il va encore vendre un actif (non stratégique) : la branche américaine de Alcan Emballages. Cela lui rapportera 1,2 milliard de dollars (1 milliard en cash et le reste en actions).

ROULARTA (-5,3 %; 13,86 EUR) • Vendez
Le 1er semestre clôture en perte. En cause, la faiblesse des revenus publicitaires de la division magazines, des coûts de restructuration (non-récurrents) et la dépréciation du goodwill. Pour le second semestre, il table sur un bénéfice. De notre côté, pour l’ensemble de 2009, nous prévoyons une perte. Le titre est cher.

UBS (-2,6 %; 12,63 CHF) • Vendez
Conserve son activité gestion de fortune aux USA, pourtant moins rentable que la moyenne du groupe et toujours inquiétée par la justice américaine (lourd dossier de fraude fiscale). Une vente était possible mais aurait coûté cher. La crise et les scandales minent la confiance des clients : UBS a perdu sa place de n°1 mondial en gestion de fortune. Par ailleurs, sa récente augmentation de capital (pour renforcer ses finances dans la perspective d’une perte au 2ème trimestre) a été un succès.

VAN DE VELDE (-4,7 %; 24,40 EUR) • Vendez
Le chiffre d’affaires du 1er semestre a pris 7,8 %, en partie grâce au rachat de Sardá. Sur base comparable, il grimpe malgré tout de 1 % (mieux que prévu). Mais titre cher.

VIVENDI (-0,3 %; 16,69 EUR) • Achetez
Le groupe voudrait renforcer son pôle télécom en Afrique. Nous restons sceptiques quant au bien-fondé stratégique de son expansion tous azimuts, mais il affirme vouloir préserver sa structure de capital et son dividende. Au cours actuel et en attendant d'en savoir plus, nous considérons que le titre est bon marché.

 

Partagez cet article