Analyse
Vivendi il y a 8 ans - vendredi 4 septembre 2009

Les défis ne manquent donc pas pour le géant français, mais le bilan de santé reste satisfaisant.

Merci les abonnements

Même si c’est pratiquement un sans-faute que Vivendi devra réaliser pour atteindre ses objectifs, la Bourse nous semble trop frileuse à l’égard de cette action bon marché.
ACHETEZ.

Pas de mauvaise surprise lors de la publication des résultats du 2e trimestre puisque le bénéfice par action a même progressé un peu plus que prévu à 0,6 EUR (+ 4,8 %). Une fois de plus, les services commercialisés sur la base d’abonnements (téléphonie/internet avec SFR et télévision payante avec Canal +) auront fait montre d’une belle résistance face à la crise. Pour l’heure, Vivendi maîtrise assez bien l’intégration des dernières acquisitions (Neuf Cegetel en téléphonie ou Activision dans les jeux vidéo) avec, à la clé, des synergies de coûts et de l’efficacité commerciale, autant d’éléments indispensables si le groupe veut atteindre ses objectifs : maintien du dividende à un niveau au moins similaire à l’an dernier, soit 1,4 EUR par action, réduction de l’endettement et réorientation des investissements vers les pays émergents. Sur ce dernier point, le risque de surpayer pour des actifs dans ces pays ne doit pas être négligé, même si Vivendi a récemment renoncé à une acquisition en Afrique, arguant d’un prix trop élevé. Les défis ne manquent donc pas pour le géant français, mais le bilan de santé reste satisfaisant. Dans ces conditions, nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à respectivement 2 et 2,3 EUR pour 2009 et 2010.

Cours au moment de l'analyse : 19,88 EUR

Vivendi est un groupe français actif dans les télécoms (SFR, Telecom Maroc), la musique, la télévision et les jeux vidéo.

Partagez cet article